Fête des possibles

Le mouvement de la transition prend cette année une dimension européenne avec, à la rentrée un événement appelé ‘La Fête des Possibles », du 18 au 30 septembre 2017 et un focus particulier samedi 23 septembre 2017 « Journée européenne des territoires durables ».

L’Expo de Ouf se déroulera cette année à partir du 9 septembre jusqu’à fin octobre.

Le collectif Nîmes en transition avait choisi cette journée focus du 23 septembre, « Journée européenne des territoires durables », pour se rassembler sur l’Esplanade à Nîmes, mais le lieu n’étant pas disponible, c’est la journée du 30 septembre qui a finalement été retenue pour célébrer la fête des possibles, comme le 24 septembre 2016 et le 22 avril dernier, peut-être sous une forme légèrement plus groupée.

Les membres du collectif ont déjà été sollicités pour savoir s’il souhaitaient participer à l’événement ; pour les préparatifs, une réunion aura lieu lundi 28 août à 19h30 au café Olive.

L’idée est d’expérimenter une certaine façon de faire ensemble, soit dans les préparatifs, soit le jour-même, ambiance « transition » en somme…

Ont déjà répondu présents officiellement : La Roulotte Fai-da-te, Hab-Fab, Les Petits Débrouillards, La Monnaie Locale Complémentaire, Le Collectif Récup. Anti-Gaspillage, Le Band à Cisco, Enercoop, le Conseil en Architecture, Urbanisme et Environnement – CAUE du Gard, Lulu ZED, Espace Info Energie – CAUE, Association pour le développement d’innovation et d’entraide solidaire (ADIES), La NEF, Artisans du monde…

Avec le soutient moral du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement – CCFD Terre solidaire qui mijote à nouveau un projet de soupe pour le climat, en vue de la COP 23  du 6 au 17 novembre 2017.

Eco-vélo a fait craquer le jury de Nîmes Métropole

Pour sa 7ème édition, Nîmes Métropole a dévoilé jeudi 6 juillet le nom des 11 lauréats de son appel à projets pour le développement durable #DéDé.

Le projet coup de cœur 2017 est attribué à Eco-Vélo pour son projet de récupération et de réparation de vélos non-utilisés pour en faire don à des personnes ne pouvant en acquérir.

L’association reçoit 15 500 € pour mettre en œuvre ce projet.

Maillot jaune !!!

Lulu ZED a remporté l’appel à projet #DéDé

Pour sa 7ème édition, Nîmes Métropole a dévoilé jeudi 6 juillet le nom des 11 lauréats de son appel à projets pour le développement durable #DéDé.

Le Prix Spécial du Jury est attribué au Projet Mantis, pour l’élaboration d’une nouvelle méthode de transformation du roseau en couverture et le projet coup de cœur 2017 à Eco-Vélo.

Parmi les 9 lauréats du concours :

LULU ZED a reçu 3 000 € pour son défi familles zéro déchet.

Elles y croyaient !

La Roulotte fait son tour

Après avoir présenté ses réalisations à Vendargues, le festival   What The Fest  les 8 et 9 juillet, la Roulotte Fai da te (=Caravane « Fais le toi-même ») s’en va faire son tour :

1ère étape : WAO Festival en Italie pour y faire un atelier Flex-Yourte le 23 juillet !

2ème étape : Calafou en Espagne pour participer aux portes ouvertes à partir du 4 août !

3ème étape : Maroc à définir
Le site : http://lautonomieauquotidien.fr/roulotte-fai-da-te/roulotte-fai-da-te-baraka-2eme-edition/

Le Facebook : https://www.facebook.com/Roulotte.Faidate/

Paseo

Date de la prochaine réunion du collectif Nîmes en transition, fin août :
https://framadate.org/KpWDyZKvCwrkoFFv
Framadate ouvert jusqu’au 17 juillet

Décidément, on arrête plus les Petits Débrouillards et les Incroyables Comestibles.
Les uns construisent des bacs avec de la récup., les autres les remplissent.
Après le collège Capouchiné, ils ont investit les abords de la résidence de jeunes travailleurs, le foyer « Charles Gide » qui appartiennent à la Ville, avec l’association Paseo.
Meriem Loumani m’a accompagné dans cette visite ; elle explique que ce sont des mamans du quartier de Pissevin à qui l’association apporte son soutient, qui entretiennent les bacs.

On voit en haut de l’image la serre des résidents du foyer
Cette initiative a donné des idées aux résidents du foyer qui imagine leur faire concurrence sur la partie du terrain qui leur est alloué.
Avec Meriem Loumani, de l’association Paseo