Interview du Collectif sur France Bleu Gard Lozère

Share

Interview du Collectif sur France Bleu Gard Lozère

Christophe par téléphone

Les démons de midi, avec Thierry Garcia et Servane
Le 18 septembre 2017
Thierry : on va parler d’un événement qui aura lieu à la fin du mois, le 30 septembre sur l’Esplanade à Nîmes, et qui colle complètement avec l’esprit de notre émission, les Démons de midi.
Servane : oui Thierry, c’est un événement organisé par le collectif Nimes en transition. La transition, c’est quitter un ancien monde qui s’essouffle, en perte de repères, un mouvement parti d’Angleterre il y a dix ans et qui a essaimé à travers le monde. Le collectif s’est créé à Nîmes l’année dernière, il rassemble une trentaine d’associations qui vont toutes se retrouver ce jour là, sur l’esplanade.
Thierry : alors les Mayas avaient annoncé la fin du monde mais en fait, c’est peut être pas perdu…
Christophe : tout à fait, on peut chercher un monde plus désirable, plus respectueux de l’homme et de l’environnement.
Thierry : ce jour la sur l’esplanade, c’est une belle rencontre pleine d’innovations qui se prépare.
Christophe : oui, c’est l’idée d’un événement ; on ne refait pas la journée des associations ; ça se veut très animé avec des forums, des démonstrations, de la musique, en somme, c’est vraiment la fête.
Servane : ce que vous faites, ça a à voir avec le film Demian qu’on a vu sur les écrans ?

Christophe : oui

Thierry : alors vous croyez qu’on peut vraiment changer le monde ?
Christophe : changer le monde, ça commence par changer soi-même et changer ensemble, avec son entourage ; il y a vraiment une idée de proximité dans la transition, les circuits courts de consommation et de production.
Thierry : vous pouvez nous citer un exemple parmi toutes ces associations ?
Christophe : oui, par exemple, les Incroyables Comestibles qui cultivent des bacs de plantes dans la ville, avec des fruits et des légumes ; on va aussi parler d’énergie bien sûr : vous avez précédemment fait un sujet sur les bornes électriques mais on fera aussi la part belle au vélo le 30 septembre, avec Croco-vélo et Eco-vélo.
Servane : dans cette idée de la transition, les déchets on une part importante, n’est ce pas ? On ne jette plus, on répare et on restaure…
Christophe : oui, vous allez recevoir l’association Lulu-Zed pour en parler ; en effet, c’est très important de produire de moins en moins de déchets, voir plus du tout.
Servane : ça renvoie aussi à un autre mode de consommation ?

Christophe : oui, par exemple avec les AMAP – Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysane : on mange plus sainement à un prix normal et on permet aux agriculteurs de vivre dignement en évitant les marges énormes de la grande distribution. On s’intéresse aussi à la question de l’habitat : il y a un groupe d’habitat participatif qui s’est constitué à Nîmes.

Thierry : vous ne croyez pas qu’on pourrait aller dans les écoles pour parler de tout ça aux enfants ?
Christophe : les jeunes sont déjà très sensibles aux sujets d’environnement ; depuis déjà un moment, les enseignants ont œuvré dans ce sens ; d’ailleurs ça rejoint nos aînés qui sont aussi à l’écoute de la transition, pour avoir vécu plus proche de la nature, dans un monde déconnecté.
Servane : pour en savoir plus, vous avez un site web, nimesentransition.org, et puis dans les jours qui viennent, on accueillera des associations qui sont membres de ce collectif pour nous parler de ce qu’elle font. On rappelle donc cet événement le 30 septembre, toute la journée sur l’esplanade Charles de Gaulle a Nîmes, on viendra vous voir.
Christophe : on a aussi une page Facebook. Samedi 30, sur l’esplanade, c’est de 10h à 18h. Merci Thierry et Servane et bonne journée. Merci Christophe, bonne journée à vous aussi.