CR Rencontre du collectif du 15/09/2020

Share

Au sommaire

  • Discussions
  • Des nouvelles des absents
  • Règlement local de publicité
  • Cit’en – projet photovoltaïque
  • Colibris fait sa part
  • Le Pacte pour la transition
  • Agenda

Présent.e.s : Janie, Jacques, Nina, Agnès, Sylvie, Mylène, Claude, Jérémie, Colin, Stéphane, Brigitte, Josiane, Claudine, Claude, Anne, Alain, Jean-Pierre, Marie-Pierre, Bérengère, Christian, Paul, Virginie et Christophe.
Excusé.e.s : Jean, Gabrielle, William C., William A., Ghislaine

Merci Anne pour ton accueil
Merci Christian pour le compte rendu

Pour laisser le temps aux derniers participants de nous rejoindre, Christophe entonne, sur un air de Brassens, le poème de Jean Richepin qui lui a valu un séjour en prison en 1876, pour outrage aux bonnes mœurs.

Il est 18:15
DISCUSSIONS

#StopAmazonFournes : la nouvelle majorité à la Communauté de communes du Pont du Gard est opposée à l’implantation d’un centre logistique d’Amazon sur la commune de Fournès. Le recours contre le permis de construire a peu de chance d’aboutir, car c’est la commune qui en décide, en la matière.

« Plus jamais ça », est un collectif national d’associations et de syndicats qui a lancé une pétition avec 34 mesures de rupture, face à l’urgence sanitaire. A Nîmes, il regroupe en particulier la CGT, la Confédération Paysanne, la FSU, la Ligue des Droits de l’Homme, CHANG, ATTAC, Solidaires.

Quelle belle idée qu’un rapprochement entre travail et climat ! mais ces journées des 25 et 26 septembre ne sont pas à l’ordre du jour du collectif local « Plus jamais ça ».

Le Collectif Stop Monsanto – Bayer vous invite à organiser un événement à Nîmes pour participer à la mobilisation “Notre Assiette Pour Demain”. Cette mobilisation se déroulera le samedi 17 octobre, partout en France sur la thématique de l’agriculture et de l’alimentation. Elle reprend le format des marches climat, une manifestation qui rassemble le maximum de public.

Super idée mais pas spontanément de porteur autour de la table. Jérémie la soumettra à CPLC.

Après deux années de campagne, la pétition de 1 035 000 signatures a été portée au ministère de l’environnement où Barbara POMPILI l’a signée également !

Un dernier rassemblement de « Nous voulons des coquelicots » aura lieu vendredi 25 septembre. Le Mouvement réfléchit à peut-être réapparaître sous la forme « Nous voulons des paysans ».

Faisant suite à l’annulation du forum des associations par la municipalité, sous des prétextes contradictoires, une lettre ouverte signée par 47 associations a été adressée (par mail) au maire mais aussi aux adjoints en charge de la culture, de l’environnement et des sports. A ce jour, aucune réponse ne nous est parvenue.

NOUVELLES DES ABSENTS

Eco-vélo
Nabil et Saïm ont repris l’activité – asso en cours de montage « L’Heureux cycliste » (ou « Le Recycliste ?), soutenus par Réa-Nîmes, sur le site de la ressourcerie, route d’Arles.

Les Incroyables Comestibles
L’asso vivote un peu, faute de temps et de bénévoles. Toutes les bonnes volontés seront les bienvenues mercredi 27 septembre pour faire un état des bacs installés dans la ville. Rendez-vous avec Valérie et Christophe devant le lycée Albert camus à 16h30.

Le club sciences du collège Capouchiné
L’initiative « un jardin dans ma ville » (bacs de plantes) a été portée par les élèves ; les habitants ne s’étant pas appropriés les bacs, à côté du gymnase de la Camargue, ceux-ci vont être rapatriés dans l’enceinte de l’établissement.
Cette année, après avoir reçu un prix académique l’année dernière, la micro-entreprise des collégiens accompagnés par William Ajenjo, va se lancer dans la fabrication d’objets à base de bambous.

Happy camper Compostage
Des nouvelles de Tanzania mais pas de nouvelles de l’asso…à suivre.

Les Petits débrouillards
A la suite du départ de Patrice et Clara, pas encore de reprise de contact avec l’asso cet été…
En attendant, bon vent à nos ami.e.s !

CONCERTATION AUTOUR DU RENOUVELLEMENT DU REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE (RLP) A NIMES

En tant que membres de l’association « A.R.B.R.E.S. gardiens de l’ombre », Claudine, Alain et Gilles, ont participé à la réunion de concertation avec les associations, relative au Règlement Local de publicité de la ville de Nîmes.
Les représentants de Paysages de France, PDF, ont été très incisifs et ont demandé une fusion de zones afin de réduire les inégalités de traitement des citoyens de part l’actuelle différence de traitement de leur environnement ; pénétrantes, zones commerciales et quartiers périphériques populaires chargés de panneaux de grande superficie.
La présence de mobilier urbain déployant majoritairement des messages publicitaires, en pourtour du Centre historique et dans la proximité de Monuments historiques, etc. a été dénoncée.
Les publicités lumineuses et numériques ont aussi été dénoncées.
Enfin, l’absence de mesures de contrôle de la législation et de l’actuel RLP ainsi que de sanctions des contrevenants a été aussi pointée.
A plusieurs reprises nous avons pointé la contradiction entre ce RLP et la candidature de la ville à l’inscription au patrimoine mondial par l’UNESCO.
Sur la forme, nous avons notamment pointé l’absence d’élus.

Réunion publique d’information lundi 28 septembre prochain à l’auditorium du Carré d’Art.
Présentation du projet au Conseil municipal de novembre prochain avant enquête publique.

VENDANGES DE GRAPPES PHOTOVOILTAIQUES POUR CIT’EN

L’association Cit’en, membre de Nîmes en transition, œuvre pour la transition énergétique sur le territoire de Nîmes Métropole : Sobriété, Efficacité, Energies Renouvelables. Elle a été lauréate 2018 de l’appel à projets  #Dédé de Nîmes Métropole (communication et premières études de faisabilité technico-économique sur 10 toitures) et de l’appel à projets régional Energies Renouvelables Coopératives et Citoyennes (études, Prime citoyenne : Chaque fois qu’un citoyen investit un euro dans le projet, la Région Occitanie verse 1 €)
Pour équiper des toitures publiques ou privées de panneaux photovoltaïques, la SAS à forme coopérative Oc’citen a été créée. Elle est en phase de collecte de financement. Vous pouvez devenir sociétaire et participer à la gestion en acquérant une part sociale de 50 €uro. Vous pouvez aussi placer au taux de 3% jusqu’à 450 € en compte-courant d’associé remboursable. Ce sont ces sommes qui déclencheront le versement de la prime citoyenne de la Région. Nous avons déjà le financement pour équiper 3 toitures d’ici fin 2020 mais il faut aussi pouvoir continuer les installations en 2021…
Pour compléter le financement de la subvention de Nîmes Métropole, l’association  a lancé depuis le 3 septembre un financement participatif sur la plateforme zeste. Il reste seulement jusqu’au 2 novembre pour aider Cit’en à financer les premières études de faisabilité technico-économiques réalisées pour 4 toitures. La cagnotte monte mais nous avons encore besoin de 2 600 €uro pour atteindre notre objectif.
Vous pouvez nous retrouver sur notre site www.citen.fr (vous retrouverez le bulletin de souscription et le financement participatif) ; nous contacter contact@citen.fr ou occiten@citen.fr ; nous appeler 06 70 46 91 48 ou 06 84 09 50 28.

COLIBRIS FAIT SA PART
Le mouvement Colibris a été fondé en 2007
Inspirer, relier, soutenir les personnes ou collectifs qui souhaitent aller vers un monde plus humain, plus respectueux du vivant

Comment globalement ?
Outilleur, facilitateur
– La Fabrique
– Outils libres : vilains GAFAM
– Le Mag
– L’agora (rencontres nationales autour d’un thème choisi cette année nouvelles installations en zone rurale)
– La boutique
– L’université des Colibris : cours en ligne : zéro déchet, permaculture, gouvernance partagée… >
– le prochain sera plutôt axé sur le changement intérieur pour « grosso modo » faire le deuil du monde qu’on est en train de détruire pour passer à l’action. Ce mooc sera la première étape d’un nouveau cap qui se profile à Colibris pour 2021 : convergence avec d’autres ong/asso de la transition nationalement et localement, et faire un focus sur les territoires et capitaliser ce qui a marché ou pas… Pour rendre ces informations accessibles à tous !

Et localement ?
– Les groupes locaux
Leurs missions déclinées sur le territoire : Inspirer, Relier, Soutenir.
Les rencontres (projections, rencontres, mises en lien…),
Colibris ce n’est pas faire à la place de… C’est faciliter, outiller, faire du lien sur le territoire…à sa mesure.
Le groupe local de Nîmes existe depuis 6 ans et a vu émerger :
LuluZed, la Nef 3.0, le collectif Luciole…

Il a soutenu le pacte pour la transition.

La suite pour le groupe local de Nîmes ?
Assez flou, manque de temps, de monde et d’énergie… Colibris c’est aussi ce qu’on en fait. Le groupe local pourrait se reconstituer sur une nouvelle dynamique avec mon soutien, plus en retrait…
Si ça vous intéresse de venir vous impliquer dans le « cercle cœur » (organe de coordination du groupe local), pour redonner une dynamique aux Colibris de Nîmes : Réunion du la semaine prochaine avec des personnes qui peut-être relanceraient le groupe local
Ecrire à : nimes@colibris-lemouvement.org

PACTE POUR LA TRANSITION

Le pacte pour la transition est un ensemble de propositions élaborées par 60 assos nationales – expert.e.s et citoyen.e.s, avant les municipales, pour bâtir des communes plus écologiques, solidaires et démocratiques. Porté localement, à l’initiative du collectif Nîmes-en-transition, il a été signé par plusieurs maires dont le maire de Nîmes, ce qui engage indirectement l’Agglo.
Des contacts très nourris ont été pris avec certaines nouvelles équipes.
PCAET (plan climat) et PAT (projet alimentaire territorial) sont au menu des groupes de travail.
La réunion constitutive de l’équipe de suivi est programmée jeudi 24 septembre à 18h30 à La Verrière ; ce rendez-vous est réservé aux volontaires pour s’engager sur toute la durée du mandat municipal, soit six ans. D’autres pourront bien sûr attraper le train en marche.

Faut-il pousser la démarche en direction des départementales et des régionales ?
Christophe a consulté d’autres collectifs gardois : Le Vigan, Arpaillargues et Aureillac, Collias, Cévennes en transition ; ils réfléchissent aussi pour l’instant, parfois peu nombreux mais motivés et compétents. Reste à contacter : Bagnols-sur-Cèze.
Parmi les invités à œuvrer dans l’équipe de suivi : le réseau ANAIS et la Jeune Chambre Economique du Gard, sur les compétences-phares du Département (la solidarité) et de la Région (l’économie).
Jacques évalue que la moitié des propositions du pacte concernent aussi Département et Région.
Pour Brigitte, ça dépendra de l’état des forces en présence lors de la réunion constitutive, le 24.
Jérémie est partant, dans cette perspective.
Paul va nous rejoindre.

AGENDA

Fête de La Placette
Samedi 26 septembre de 14h00 à minuit
14h-17h30 : Forum des associations ; des tables sont déjà réservées pour Nîmes-en-transition, Cit’en, Réa-Nîmes, le Krôcô…; il en reste pour les autres assos dans la limite des possibilités.
18h : Marionnettes au Petit Théâtre de la Placette
19h : Jungle Box musique
20h30 : La Nina de Fuego
21h : Gypses Flamenco

Ciné / débat : « un pays qui se tient sage » de David Dufresne
Mercredi 30 septembre à 20h au Sémaphore (réservation  conseillée)
Débat avec Attac et Un avocat du syndicat des avocats de France.
« Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant l’injustice sociale, de nombreuses manifestations citoyennes sont l’objet d’une répression de plus en plus violente. Un film qui invite les citoyens à approfondir, interroger et confronter leurs points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’Etat.

Fête de la Conf.
Dimanche matin 4 octobre, devant la mairie de Saint-Géniès-de-Malgoirès,.
Paul nous invite à la fête de la Conf’, à Saint-Géniès-de-Malgoirès.
9h-13h : marché paysan
10h30-midi : débat « une défense paysanne pour l’élevage paysan »
Stands, buvette, animaux.

Débat : « effondrement ou révolution ? »
Mardi 6 octobre à 19h, auditorium du lycée Saint-Vincent-de-Paul
Jérémie nous propose un temps de discussion avec William Clapier autour de son livre « effondrement ou révolution ».

Anîmeries de la NEF : Terres de lien
Mardi 13 octobre de 18h à 20h à La Courte Echelle, 11bis rue de Genève
Dans le cadre des Anîmeries de la NEF (un rendez-vous par mois à la Courte Echelle), l’association invitée sera « Terres de Liens ».

Débat : « L’espérance chrétienne face aux crises écologiques »
Jeudi 5 novembre à 20h, auditorium du lycée Saint-Vincent-de-Paul
Dans le cadre du Festival des solidarités FESTISOL, débat organisé par le CCFD-Terre solidaire sur le thème : « L’espérance chrétienne face aux crises écologiques »
Le programme du festival – deuxième quinzaine de novembre – est bientôt bouclé : les assos qui le souhaitent peuvent encore s’inscrire.

En gestation :
– Fête à la ressourcerie Réa-Nîmes, route d’Arles, début octobre, à l’occasion de la quinzaine des ressourceries (village d’assos ?).
– Marché des producteurs, organisé par le GASE, aussi à la ressourcerie. Josiane propose d’en faire un marché de Noël.

Réflexions :
Au vu de tous ces rendez-vous, Jacques s’inquiète de la possible dispersion des bonnes volontés et insiste sur la pédagogie à mettre en place auprès de nos interlocuteurs. Josiane suggère de réfléchir à la cohérence des liens entre nos associations et mouvements.

Le Jardin intérieur accueillerait volontiers dans quelques temps un forum du collectif Nîmes-en-transition, comme il y en a eu un il y trois ans, c’est-à-dire une journée où on pose les agendas, pour discuter de sujets de fond, de « comment çà marche (ou pas) ? » et passer un bon moment.

Il est 20:15