Archives de catégorie : Climat

Le Pacte…sans transition !

Bonjour, 
Comme vous le savez sans doute si vous avez suivi les infos locales, plusieurs maires de Nîmes-Métropole, à Manduel, Marguerittes, Nîmes et Poulx, soit presque les deux tiers de la population, ont signé le Pacte pour la Transition que nous avions proposé à tous les candidats aux élections municipales : http://www.nimesentransition.org/doc/Pacte-synthese.pdf

Sans transition, nous avons participé aux conseil municipaux « d’installation », à Nîmes vendredi, à Marguerittes samedi, pour leur dire que ça commençait maintenant !

D’autres candidats, qui l’avaient signé également mais dont la liste n’a pas été élue, sont néanmoins conseillers municipaux aujourd’hui. 

Il leur appartient désormais de mettre en œuvre les trois principes généraux du Pacte ainsi que les mesures spécifiques sur lesquelles ils se sont engagés, parmi les 32 propositions du Pacte.

Côté groupe de pilotage, nous nous sommes engagés à les accompagner de façon citoyenne dans la mise en œuvre de ces actions concrètes durant toute la durée de leur réalisation et à communiquer sur leur avancement.

Rançon du succès de notre mobilisation, la tâche qui nous attend est importante et nécessite des femmes et des hommes pour participer activement à faire vivre cet engagement citoyen dans la durée du mandat qui démarre.

Venez partager cette expérience humaine et écologique – que ce soit sur un thème particulier :

– la démocratie, la citoyenneté
– l’économie, la finance
– l’alimentation, l’agriculture, l’eau
– le logement, l’aménagement
– l’énergie, la mobilité
– les déchets, le réemploi
– la solidarité, le vivre-ensemble
– la sensibilisation, la formation
– les arts
ou de façon plus transverse.

Une réunion sera organisée le lundi 31 août 2020 de 18h15 à 20h à La Verrière – 25 rue Portes d’Alès à Nîmes afin de caler l’organisation générale de cette mission du travail d’accompagnement à la mise en œuvre du Pacte par les maires et au niveau de l’Agglo, la constitution du comité de pilotage et des équipes thématiques, etc. Un ordre du jour plus complet (et ouvert, comme d’habitude !) vous sera communiqué d’ici là.

Afin de donner plus de poids encore au Pacte pour la Transition « à la nîmoise », nous vous invitons – si ce n’est pas déjà fait – à soutenir le Pacte en cliquant sur le lien ci-dessous :

Cordialement,

Brigitte, Christophe, Claude, Jacques, Josiane, Marie-Pierre

Voter pour le Climat : dernière ligne droite !

Le 28 juin, on vote pour le Climat !

Ce dernier week-end, les conclusions de la Commission citoyenne pour le Climat (les 150 citoyens tirés au sort!) sont venues valider pour l’essentiel la vision d’ensemble et les mesures du Pacte : la Transition écologique ne peut se faire sans justice sociale.

Ce Pacte, initié par 60 organisations nationales (d’Emmaüs à Greenpeace et Attac,  de Terre de Liens au Secours Catholique, des Etats Généraux des Migrations à France Nature Environnement,…) répond à un constat : la Transition écologique et solidaire se fera à l’échelle locale (selon le GIEC 50 à 70% des leviers de la Transition sont à l’échelle locale) et ces élections municipales en seront une étape décisive.

C’est bien dès ce mandat municipal que tout doit être mis en place pour la Transition ! A Nîmes, mais aussi à Montpellier, à Sète, à Toulouse, à Marguerittes, à Manduel, à Arpaillagues… Les collectifs porteurs du Pacte en Occitanie se sont réunis et seront vigilants tout au long du mandat à venir.

Pour Nîmes, vous pouvez aussi comparer les engagements de chaque candidat sur les mesures du Pacte. Respectivement MM. Bouget, Lachaud, Fournier :

A ce jour seul M. Gillet ne nous a pas donné de réponse favorable ; mais il est encore temps, pour lui comme pour nous tou·te·s, de sauver le Climat !

version complète du Pacte pour la Transition "à la nîmoise" : http://www.nimesentransition.org/doc/pacte.pdf 
document de synthèse (10 pages, 3 principes, 32 mesures et leur 3 niveaux d'engagement) : http://www.nimesentransition.org/doc/Pacte-synthese.pdf 

Vous pouvez aussi voir nos « Questions autour du Pacte » avec :

Remarque : M. Fournier ayant confirmé sa signature un peu tardivement, il a été convenu avec son équipe de campagne que nous ne ferions pas avec lui 
l'enregistrement des "Questions autour du Pacte".

Le second tour, c’est le 28 juin…

Une opportunité pour accélérer la transition écologique, démocratique et sociale sur ton territoire ? Le mandat qui va commencer est le dernier à pouvoir mettre en place une vraie Transition écologique, solidaire, citoyenne.

En matière de Climat et de biodiversité, il nous faut « en même temps » gérer l’inévitable et éviter l’ingérable.

Pour soutenir les 32 mesures du Pacte, diffusez sur les réseaux sociaux les vignettes thématiques :

Nous les premiers, une tribune qui interpelle le président

Le Président l’a dit : « Sachons, dans ce moment, sortir des sentiers battus, des idéologies ; et nous réinventer, moi le premier.… » Et, comme l’aurait dit mon grand-père, ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ! Ainsi des élus locaux, responsables associatifs, intellectuels, citoyens engagés, signent une tribune dans laquelle ils proposent un scénario pour « un monde d’après juste et durable ». Trois étapes pour un plan de relance : une phase de consultation citoyenne, la création d’un Conseil national de la Transition et enfin la création d’une Assemblée citoyenne du futur.
La tribune et la liste des premiers signataires : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/tribune-nouslespremiers-elus-personnalites-publiques-ou-citoyens-ils-s-adressent-a-emmanuel-macron-pour-dessiner-le-monde-dapres_3937031.html?fbclid=IwAR3tO6zB0asxh0eaLXXoCY4q1R2W-X3nmRP4mhYsR1zAQfUpJlMNOTANKwE

Parmi les premiers signataires : Carole Delga (présidente Région Occitanie), Éric Piolle (maire de Grenoble), Priscilla Ludosky (militante Gilets jaunes), Pablo Servigne (ingénieur, essayiste),…

Plus que 2 jours pour voter pour Terre de convergence !

Bonjour à toutes & tous, salut à Nous,
La Terre de Convergence a besoin de vous!!!
La Région Occitanie lance un vote citoyen « Ma solution pour le climat » pour mettre en œuvre sur le territoire de nouvelles solutions citoyennes grâce à un budget participatif.

Le projet citoyen “Terre de Convergence apporte une solution d’action concrète: une terre de 100 hectares préservés, portée par un collectif de citoyens, un espace de sensibilisation active sur les solutions existantes pour faire face à l’urgence climatique.


Pour voter, les étapes :

  • aller sur le site https://jeparticipe.laregioncitoyenne.fr/
  • cliquez sur « connexion » en haut à droite
  • créer son compte -> avec FB ou Google pour aller + vite ou avec votre adresse email
  • si t’as choisi l’email VA SUR TA BOITE MAIL POUR VALIDER
  • pour aller sur le projet, cliquez sur l’image, ou aller à http://tiny.cc/VoteConvergence cliquer sur « voter pour » PUIS VALIDEZ

BRAVO tu as fais un truc utile avec ton index aujourd’hui !
Merci !! Pour votre soutien par le vote et par le partage de ce défi à votre réseau.

le CCFD – Terre Solidaire marche pour le climat

La vocation première du  CCFD – Terre Solidaire est la lutte contre la faim dans le monde.

Pour nous, être solidaires des pays pauvres , ce n’est pas leur apporter de quoi manger, comme sur un plateau.

C’est agir pour que les gens puissent se nourrir grâce à leur travail, en particulier au travail de la terre et puissent ainsi vivre en hommes dignes et libres.

Mais comment pourraient–ils vivre de leur agriculture dans un climat complètement déréglé ?

Lorsque la pluie tombe trop rarement et trop violemment.

Lorsque les ouragans emportent la terre des champs, les routes et les maisons.

Pour nous, être solidaires des pays pauvres, c’est donc à la fois lutter pour une répartition plus juste des ressources de la Terre et  lutter contre les désordres du réchauffement climatique.

Pour nous, être solidaires des pays pauvres, c’est, par exemple, lutter ici, en France, pour que les banques ne financent plus les énergies fossiles.

C’est lutter là-bas, avec nos partenaires syndicalistes agricoles, brésiliens, africains ou indonésiens.

Pour qu’ils aient accès à la terre, à l’eau et aux semences et  puissent vivre de leur travail dans une agriculture familiale économe en énergie et en intrants polluants.

Pour nous, être solidaires des pays pauvres, c’est être avec tous ceux qui, ici et là-bas luttent pour un monde de respect et d’amitié.

Respect et amitié  des hommes à l’égard de tous les êtres animés et inanimés de la planète.

Respect et amitié des hommes entre eux.

Edmond COURBAUD

Nîmes-en-Transition marche pour le climat

Il y a trois ans, en décembre 2015, les chefs d’Etat s’auto-congratulaient et concluaient la COP 21 avec l’objectif « ambitieux » de contenir le réchauffement climatique sous le niveau de 1,5°.

La COP 24 vient de commencer sur le constat de l’inaction de la plupart des gouvernements. L’augmentation de 1,5° est pour demain, et il est juste temps d’éviter d’atteindre 2 degrés.

Il faudrait produire une alimentation plus saine et en même temps le glyphosate n’est toujours pas interdit, les aides aux bio supprimées.

Il faudrait réduire les transports carbonés et en même temps le réseau ferré se réduit, on construit des gares loin des villes qu’il faut rejoindre en voiture.

Il faudrait financer la Transition et en même temps l’évasion fiscale n’est pas combattue.

Il faudrait une juste répartition des richesses et en même temps l’Etat étrangle le peuple pour enrichir les plus fortunés.

 

Il y a trois ans, en décembre 2015, sortait le film DEMAIN avec l’objectif ambitieux de raconter une autre histoire de l’humanité.

Raconter l’histoire d’une humanité responsable et joyeuse, de femmes et hommes qui font face à la catastrophe annoncée avec modestie et détermination.

Des femmes et des hommes comme vous, comme nous, qui décident de ne plus subir de poisons dans leurs assiettes, de produire et consommer une nourriture saine tout simplement.

Des gens comme nous qui réalisent l’absurdité de déplacer 1 tonne et demie de métal et de pétrole pour faire moins d’un kilomètre.

Des gens ordinaires qui baissent le chauffage, réduisent la clim’ ou achètent une électricité issue du renouvelable à une coopérative citoyenne.

Des gens simples qui décident de réduire leur empreinte sur la Terre, de jeter moins, de consommer moins.

Des femmes et des hommes qui savent que le bonheur ne tient pas dans un caddie, des gens dont les rêves ne se chiffrent pas en euros.

 

Il y a trois ans, en décembre 2015, sortait le film DEMAIN avec l’objectif ambitieux de raconter une autre histoire de l’humanité ; une poignée de nîmoises et de nîmois, comme dans de nombreuses villes françaises s’est saisi de l’histoire et nous avons constitué le collectif Nîmes-en-Transition que Clara va présenter après moi.

Raconter une autre histoire.

Penser global, agir local.

Pour de vrai,  au delà des slogans, au delà du « make the planet great again »

Un autre monde n’est pas seulement possible, un autre monde est nécessaire pour éviter l’effondrement.

Mais finalement nous n’allons pas raconter une autre histoire, nous allons écrire une autre histoire, nous allons vivre une autre histoire.

Ici à Nîmes, dans nos maisons, nos quartiers, changer la ville, changer la vie,

Il est encore temps.

Franck MÉDINA