Archives de catégorie : Non classé

Forum NeT du 7 avril, le compte-rendu

Belle journée que celle du 7 avril 2018 !
Riche en échanges, conviviale et studieuse…

En voici le compte-rendu (lien de téléchargement ; 2Mo) :
NeT_CR_du_Forum_du_7avril18.pdf

En guise de documentation pour nourrir votre réflexion, je vous propose ci-dessous deux textes : le manifeste de Transition-France (Territoires en transition) et la « Déclaration commune » du Collectif pour une Transition citoyenne.

Manifeste de la Transition

Réimaginez et rebâtissez
Placez l’attention au centre
Tissez des liens entres les membre de la communauté
Vivez sans dépasser les limites
Soutenez votre économie locale
Saisissez les occasions qui se présentent
Ayez l’esprit d’entreprise
Soyez festifs
Favorisez l’appropriation des biens communs par la communauté
Préservez les espaces fertiles
Soyez créatifs, ludiques et ouverts
Racontez toujours plein de belles histoires
Investissez dans votre communauté
Transformez vos besoins en opportunités
Entraidez-vous les uns les autres
… passez le mot !
http://www.entransition.fr

Déclaration commune des membres du Collectif pour une Transition Citoyenne

Face à une crise systémique (écologique, économique, sociale,…) chaque jour plus profonde, un mouvement est en marche qui, partout, réinvente nos façons de produire, d’échanger, d’habiter, de nous nourrir, de nous déplacer, d’éduquer nos enfants…

Des centaines de milliers de personnes construisent des alternatives au modèle actuel qui déstructure le tissu social, financiarise tous les aspects de nos vies, pille les ressources naturelles et encourage un consumérisme et une croissance matérielle forcenés.

Des organismes financiers d’un genre nouveau remettent l’économie au service du bien-être humain et non de l’enrichissement matériel d’une minorité. Des entreprises, des citoyen(ne)s, des élu(e)s donnent la priorité à une économie réelle, sociale, solidaire, ancrée dans les territoires et les communautés humaines ; ouverte aux solidarités internationales et à la diversité des peuples de la terre. Construisent une économie circulaire, intelligente, participant à la régénération des écosystèmes.

Des citoyen(e)s, ingénieurs, acteurs associatifs, collectivités, scénarisent une transition énergétique pour progressivement abandonner les énergies fossiles et fissiles et développer un bouquet d’énergies renouvelables. Proposent des trajectoires afin d’engager un véritable effort de sobriété et d’efficacité énergétique.

Des fournisseurs d’énergie proposent une électricité 100% renouvelable, rapprochent les producteurs et les consommateurs au sein de circuits courts, permettant ainsi la réappropriation citoyenne de l’énergie.

Des paysans, des agronomes développent une agriculture capable de nous nourrir sans pétrole et sans intrants chimiques, fondée sur un haut savoir agronomique, la connaissance des processus naturels, une grande diversité de semences et de variétés, librement reproductibles. Des producteurs associés à des citoyens, des élus locaux, réimplantent une agriculture vivrière dans chaque territoire (rural, péri-urbain ou urbain), afin d’assurer sécurité, salubrité et autonomie alimentaire pour tous.

Des démarches pédagogiques nouvelles se montent, proposant à nos enfants une éducation basée sur la coopération, la complémentarité, la connaissance de soi, des autres et de la nature. Une éducation leur prodiguant les savoirs, savoir-être et connaissances dont ils auront besoin pour s’épanouir et relever les défis du XXIème siècle.

Des processus d’approfondissement de la démocratie sont conduits, facilitant la participation directe des citoyens aux décisions qui les concernent, dans la cité et dans l’entreprise, instaurant une véritable coopération entre les élu-e-s et les autres citoyen(ne)s. Inventant les institutions nouvelles qui permettent à chacun-e de peser dans le sens de la transition à laquelle nous aspirons.

Nous, organisations qui œuvrons, chacune dans notre domaine, à cette transition écologique sociale et humaine, croyons qu’il est temps d’amplifier ce mouvement et de lui donner la puissance nécessaire à un profond changement de société.

Afin d’encourager cette dynamique, nous créons aujourd’hui, le Collectif pour une Transition Citoyenne. Montrant ainsi qu’il est indispensable d’unir nos forces, de coopérer et de sortir des logiques de chapelles. Nous entendons ainsi rassembler nos compétences, nos ressources, nos réseaux afin d’optimiser l’impact de nos actions individuelles et collectives. Nous relier pour nous soutenir mutuellement.

Nous invitons aujourd’hui toutes celles et tous ceux qui souhaitent participer à ce grand projet d’une transformation non violente de notre société, à nous rejoindre en s’impliquant dans une ou plusieurs de nos structures.

Plus que jamais nous croyons indispensable « d’être ce changement que nous voulons pour le monde », individuellement et collectivement.

De préférer dans nos vies une forme de sobriété heureuse à l’ébriété consumériste. La coopération à la compétition. L’altruisme à l’égoïsme.

N’attendons pas le changement. Prenons notre avenir en main, maintenant. Ces initiatives pionnières, ont fait leurs preuves. Si nous le voulons, elles pourront construire en quelques décennies, une so­ciété radicalement nouvelle, partout sur la planète.
Cluny, mai 2013
http://www.transitioncitoyenne.org

Une année de transition

avril 2018 vendredi 27 à 19h : rencontre du collectif au café Olive (1er étage)
mai 2018 Ouverture du Café d’Anaïs

jeudi 3 : Film « Une conversation » au Sémaphore

mercredi 23 : Conf. débat « Les alternatives qui peuvent tout changer »

du 30 mai au 9 juin : Quinzaine du développement durable

mercredi 30 : temps fort à la Fac

mardi 5 : Film  « Un village dans le vent »

samedi 9 : Grande journée de clôture sur l’Esplanade

juin 2018
POUR PLUS DE RENSEIGNEMENTS SUR LES EVENEMENTS : CONSULTEZ DEMOSPHERE
septembre 2018 18 : Tournée d’Alternatiba dans le Gard

29 : Fête des Possibles à Nîmes (à confirmer)

octobre 2018
novembre 2018
décembre 2018
janvier 2019
février 2019
mars 2019 Festival Mars ATTAC

Appel à projets de Nîmes Métropole

Le nouvel appel à projets développement durable #DéDé est ouvert du 12 février au 20 avril 2018

Les projets les plus innovants concourant au développement durable du territoire se verront remettre une dotation financière.

Cet appel à projet est ouvert à tout type de structure publique ou privée implantée ou ayant une activité sur le territoire de Nîmes Métropole mais a aussi vocation d’aider de nouvelles structures à s’implanter sur l’agglomération.

Pour plus d’informations : c’est ici

N’hésitez pas à diffuser cet appel à projets auprès de vos réseaux.

Mme Yannick Miquel

Chargée de mission développement durable

Nîmes Métropole

Direction aménagement et développement durables

3 rue du colisée 30947 Nîmes Cedex 9

04.66.02.54.48

Constitution d’un lieu d’échanges au CAUE

A la charnière entre les élus (maîtres d’ouvrage et décideurs), le monde associatif et les habitants, les Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) sont des associations loi 1901 qui assurent une mission de service public.

Alors que les procédures obligent à davantage de « concertation » et que les populations affichent une volonté grandissante de faire entendre leur voix sur des sujets variés, le CAUE souhaite développer davantage une culture commune en matière d’architecture, d’urbanisme, de paysages et de l’environnement en général par le biais d’un lieu partagé de travaux et d’échanges d’expériences.

Plus concrètement, il s’agira pour chaque association de désigner un correspondant qui bénéficiera d’une information permanente sur les travaux de notre équipe.

Régulièrement invité à nos différentes manifestations, ce correspondant CAUE sera amené lors de deux ou trois rendez-vous annuels à prendre une part active à des groupes de réflexion. Il pourra également apporter son témoignage ou son positionnement de même que relayer des initiatives locales ou des projets citoyens touchant à toutes les facettes du développement durable (environnementale, sociale, culturelle, économique).

Différents collectifs seront définis lors d’une première rencontre au printemps (en soirée), au sein desquels les correspondants pourront se répartir librement selon leurs sensibilités ou leurs intérêts. L’esprit est de tenter d’appréhender ensemble les différentes échelles du Département (rurales, urbaines, périurbaines) en valorisant la diversité des pratiques qui le composent en matière d’aménagement, d’éducation ou de lien social. Nous pensons que chaque association, quels que soient sa composition et ses moyens (humains, logistiques, en temps) peut y contribuer.

Pascale PARAT-BEZARD
Socio-anthropologue
Chargée de Mission Culture Sensibilisation
CAUE du Gard

Quand le président des USA prônait la sobriété

Il y a bientôt quarante ans, dans une allocution télévisée, Jimmy Carter dénonçait la crise de la démocratie américaine et appelait au rejet de la société de consommation.

extraits de ses propos relevés dans le documentaire : « minimalism »

« Les vrais problèmes de la nation sont plus profonds que le gaz ou les crises énergétiques, plus profonds que l’inflation ou la récession.
Dans une nation fière du dur labeur, de familles et de communautés proches, nous vénérons en trop grande partie la gratification personnelle et la consommation.
L’identité humaine n’est plus définie par ce qu’on fait mais par ce que l’on possède.
On a découvert que posséder et consommer des choses ne satisfont pas notre besoin de donner un sens à notre vie.
On a compris qu’accumuler des biens matériels ne peut pas remplir le vide d’une vie sans confiance et sans but.
Ce n’est pas un message de joie ou de réconfort mais c’est la vérité et c’est un avertissement. »

 

Mon projet pour la planète

Le ministère de la Transition écologique et solidaire, l’Ademe et l’Agence française pour la biodiversité (AFB) lancent un appel à initiatives citoyennes « Mon projet pour la planète ».

L’appel à initiatives citoyennes « Mon projet pour la planète », tourné vers l’innovation, propose à des personnes morales (association, start up…), de déposer leur projet sur la plateforme www.monprojetpourlaplanete.gouv.fr, dans trois domaines : l’énergie, l’économie circulaire et la biodiversité.

Cet appel à initiatives citoyennes a pour but de :

  • valoriser les actions et les projets des citoyens s’impliquant de manière effective dans la mise en œuvre du Plan climat ;
  • associer les citoyens aux choix des actions mises en œuvre pour soutenir les innovations.

Date limite de dépôt des projets : 28 février 2018
En savoir plus et participer !