Compte-rendu Collectif du 24 janvier 2019

Transition Késako ? Forums Compte-rendu Collectif du 24 janvier 2019

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christophe Orliac, il y a 9 mois et 1 semaine.

  • Auteur
    Messages
  • #2164

    Christophe Orliac
    Admin bbPress

    Compte-rendu de la rencontre du collectif Nîmes-en-Transition du 24 janvier 2019

    Personnes présentes

    Franck, Jérémie, David, Marie-Pierre, Bérengère,  Bernard, Claude, Josiane, Patrick, Camille, Florence, Marie-Jo, Jean-Marie, Ghislaine, Christophe, Romane, Louis et Chantal

    Excusées : Loranse, Boris et Cisco

    Tour de table.

    Nous accueillons des amis d’« Abeilles et biodiversité » et de « La Marseillaise en commun ».

    • Retour sur 2018.

    Beaucoup de choses dans l’année sur le climat.

    • Juin quinzaine du DD.
    • 8 septembre : Rise for Climate.
    • 9 septembre Clean-up day.
    • Accueil du tour Alternatiba.
    • Journée des possibles au Jardin Intérieur.
    • Journée de la transition.
    • Associations à Pissevin
    • Nous voulons des coquelicots.
    • Marche pour le climat du 8 décembre.

    Le Café d’Anaïs a désigné Nîmes-en-Transition comme l’association du mois

    • Le Café d’Anaïs a désigné Nîmes-en-Transition comme l’association du mois

    Nîmesel y est allé pour y assurer des animations.

    • On est plus chaud que le climat en 2019.

    Les dates sont nationales voir internationales. Week-end climat du 26 et 27 janvier, ne pas refaire quelque chose du même type et assurer la sécurité des personnes.

    Rassemblement convivial dimanche matin au café d’Anaïs à 10h00 puis départ sur Uzès à 12h00. C’est l’occasion de préparer le 16 mars. Cela correspond au dépôt de plainte contre l’Etat pour non-respect des accords de Paris. Une des idées peut être de mettre en avant les différentes associations et l’avancée du pacte mais moins de longs discours. La marche est complémentaire au reste. C’est un éveil des consciences.

    Apparemment, d’autres organisations envisagent d’investir l’Esplanade.

    C’est l’occasion de parler du café d’Anaïs et d’envisager une adhésion de l’Assonet.

    • Le chantier du Pacte.

    Il va être soumis aux candidats aux municipales de 2020 : Les thèmes retenus sont les déplacements urbains, l’énergie, les déchets, l’habitat, formation des élus à la transition, les délégations de services publics, l’économie et la démocratie.

    Les commissions sont ouvertes. Nous pouvons aussi contacter des associations qui sont expertes dans ces domaines.

    L’idée c’est que l’on obtienne un engagement.

    Pourquoi ne pas accompagner une fois que les personnes sont élues ? Dans le film « Après-demain », il semble nécessaire, pour que la transition fonctionne, que les citoyen-ne-s, les élu-e-s et les entreprises locales œuvrent ensemble.

    Pendant ces manifestations, nous pouvons inviter les élu-e-s à « marcher » avec les citoyen-ne-s. Josiane appelle à la vigilance : attention au verdissement des actions politiques (green-washing)

    On ne peut pas décrocher le global du local mais il ne faut pas que les idées restent au niveau du concept. Il est important de travailler du local au global et aussi du global au local. Par rapport aux citoyen-ne-s il y a des observatoires de citoyen-ne-s, d’élu-e-s et d’expert-e-s.

    Rester sur des points précis pour ne pas tomber dans la course  à l’échalote.

    C’est important que l’information circule pour s’appuyer sur des expériences similaires.

    • Le grand débat national, doit-on y participer ?

    Question fin de mois et fin du monde.

    Idée de l’enfumage et de la manipulation. Nous sommes tous d’accord sur le fait qu’il est biaisé.

    Attac a pris comme décision en conseil d’administration de faire un contre grand débat. Nous pouvons l’organiser en dehors du format ? Faut-il s’inscrire au grand débat ou le faire en dehors ? L’avantage de participer au grand débat, c’est de s’inscrire et de bénéficier de la communication institutionnelle.

    Tout le monde n’a pas lu la lettre du Président mais il est toujours intéressant de débattre.

    C’est l’occasion de remettre au centre la transition.

    Faut-il jouer le jeu de la chaise vide ou participer ? L’outil tel qu’il est là, peut-il être utile ?

    Le problème de l’abstention est posé ?

    Pourquoi pas le 16 mars ? Avec des réseaux internationaux ?

    Tour de table pour savoir qui peut s’engager ?

    Tout le monde est plutôt favorable mais il faut se poser la question de savoir ce que l’on y fait. Ne faut-il pas faire péter un peu le cadre ? Organisation d’alter-débat en parallèle des débats organisés. Ce qui est efficace c’est le buzz.

    Ne va-t-on pas tout brouiller en choisissant le 16 mars. Trop loin pour beaucoup, le mois de mars.

    L’information sera relayée dans la Vaunage.

    Jean-Marie fait part de l’observation de Gilets Jaunes et indique que ce qui est présenté par les médias ne reflète pas totalement la réalité.

    Il est nécessaire de se positionner sur la lettre et de profiter de la date du 16 mars.

    La question de la gouvernance est centrale.

    Le collectif veut débattre, reste la question du comment ?

    Une nouvelle date devrait être choisie pour en débattre : Commission débat : 19h00 le lundi 28 janvier.

    • Vidéo.

    Proposition de David qui a réalisé les vidéos pour la marche pour le climat en décembre : faire d’autres vidéos pour les associations qui participent à Nîmes-en-Transition :  david.delayat@gmail.com

    • La Marseillaise en commun.

    Créer un collectif de journalistes sur un projet d’ESS. En plus des crises, environnementales, sociales et économiques. Revenir à la notion de contre-pouvoir. Associer des acteurs sur les territoires. Accès au pouvoir et comment on gouverne ?

    Susciter une force citoyenne suffisante pour créer un laboratoire dans le cadre d’une association. D’abord le projet, le business plan viendra après. En priorité sur Internet mais un mensuel papier.

    Pour l’instant 3 sources : Le collectif, des associations, du transfert.

    Idée du multi-blog et des forums.

    Publicité pour pouvoir faire vivre le titre mais servir le lecteur en premier.

    Un projet différent, innovant et indépendant.

    Sa newsletter du mois de janvier :

    https://www.lamarseillaise-encommun.org/pdf/newsletter-lamarseillaise-encommun-janv2019.pdf

    On a tenu l’objectif de terminer à 21:30…du coup, certains points de l’ordre du jour sont reportés au mois de février.

    Prochaine rencontre :

    https://framadate.org/3fEmpwFhVZO5dsm4

    Ordre du jour

    https://mensuel.framapad.org/p/CLjPnVYqrG

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NÎMES EN TRANSITION, collectif d'associations et de citoyens inscrits dans le mouvement des Territoires en transition, invite à prendre conscience des profondes conséquences de la convergence du pic du pétrole, du changement du climat et de la nécessité de s’y préparer concrètement. Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir.