CR Réunion du 11 octobre

Transition Késako ? Forums CR Réunion du 11 octobre

Ce sujet a 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour par  Christophe Orliac, il y a 7 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #1287

    Christophe Orliac
    Modérateur

    Associations et coopératives présentes pour le bilan de la Fête des Possibles : Artisans du Monde, Attac Nîmes, Croco Vélo, ADIES, ARBRES, Colibris, Tanzania, NimesSel, Vrai Monnayeurs, Poumon vert, sasWatt citoyen, La Nef, Eau bien commun Gard, CiT’EN .
    Excusés: Collège de Capouchiné, Lulu-ZED, CAUE30, Hab-Fab, Cisco musicien, Fred Alanso assos, Jardin intérieur.

    Associations présentes le 30 septembre: Croco-Vélo, Attac, Grafiteria de Nuit Debout, ARBRES, Les Survoltés,Watt citoyen, Enercoop, Engie, Incroyables comestibles, Hab-Fab, Ressourcerie du Vigan, Atelier de peinture, Artisans du Monde, Faï da te, Les petits débrouillards, La ruche qui dit oui, ,eau bien commun Gard, musiciens, sono, animateur, Collège de Capouchiné, Vrai Monnayeurs, Eco-Vélo, Le ferme Haricot, La Nef , CiT’EN…

    I- Synthèse des associations présentes et celles qui se sont exprimées par mail:
    Comment avez-vous vécu cette journée?
    La pluie tant attendue est arrivée ce jour là en plein après midi ce qui a écourté la journée!
    Globalement pour tous les participants ce fut une belle journée.
    Le choix du mois de septembre n’est pas judicieux, trop d’activités associatives en même temps?
    Un peu de démobilisation dans les réunions préparatoires.
    Nîmes c’est l’agglo, peut-être penser à faire ces journées dans des lieux de l’agglo?
    Regret du changement de lieu. L’avenue Feuchères brasse plus de monde, des gens de passage qui découvrent par hasard l’événement autour de la transition.
    Certaines associations déplorent le changement de nom Fête des possibles par rapport au précédent intitulé; Transition Citoyenne . Il semble que l’on revienne 10 ans en arrière comme si rien n’avait été pensé et fait depuis. Le mot Transition à une histoire politique et citoyenne.
    Faut-il s’émanciper de cette transformation?
    Il faut relever cependant, quelques points qui demande réflexion et amélioration.
    Matériels prêté par la mairie:
    Trop peu de monde pour aller chercher les tables et chaises les stoker et les ramener le lundi matin , cela repose toujours sur les mêmes. Proposition de faire participer financièrement cette location de matériel pour prévenir les associations que les choses se préparent en amont , cet argent rentrerait dans la cagnotte de l’Asso-NeT, à revoir à la prochaine réunion).
    L’idée ; de faire payer les espaces occupés par les stands pour un prix libre, cela permettrait d’avoir un petit roulement de fond pour les frais administratifs et autres de l’Asso-NeT pour la préparation de ces journées ( flyers, affiches, frais préfecture déclaration de l’association, etc.) à débattre
    Au niveau des Stands :
    Il faut se poser la question de la visibilité et du sens de ces journées de la transition, cerner d’avantage qui nous sommes afin d’éviter les déraillements. Une charte nous y aidera et sera élaboré avec les associations de la Transition, la prochaine réunion du collectif en sera l’ordre du jour.
    Forums: Placés à coté de la sono un peu compliqué pour s’entendre. Pas très lisible pour les passants. Qu’est ce qu’on fait des contenus?. L’idée de ces forums est à repenser.
    Sono, chansons: Pas la même magie que lors des journées sur l’Esplanade. Quelques désagréments un peu violant avec les stands situés à coté de la sono. Il faut travailler en amont avec les autres musiciens qui interviennent si on veut être sérieux et proposer un mini concert de qualité.
    Manque de coordination. Mais on peut rattraper tout ça pour la prochaine fois.
    Média: Christophe s’est occupé des relais avec la presse, peu de couverture médiatique, sauf pour la Gazette qui a annoncé l’événement la semaine précédente, Radio France Bleue GL a relayé l’info plusieurs fois dans la semaine dans leur émission «Démon de midi».

    Il manque un visuel pédagogique à mettre à disposition des visiteurs à l’entrée du site.

    II- Quel est le sens du collectif: «Nîmes en Transition »?

    A quoi ça sert?
    Tout le monde à ça place pour parler et créer la transition, tout est lié, tout se touche, chacun amène une pierre à l’édifice. La convergence est à «exploité» sans fin.
    Ex: ADIES, met en place dans le quartier Gambetta une dynamique; économie circulaire, recycleriez en lien avec l’université Vauban.
    Mettre en commun nos synergies et notre expérience à disposition des quartiers.
    Comment s’emparer de l’organisation du fonctionnement de notre ville en restant dans le champ de la Transition citoyenne ( monnaie locale, transport, Zéro déchets, énergie solaire, ressourcerie, alimentation etc…)?
    Certaine associations s’interrogent sur le positionnement politique de Nîmes en Transition.
    L’association doit rester une association neutre?
    Crainte de récupération politique ou de partis venant à faire partie de l’association; ex Nuit Debout??
    Nuit débout est un collectif, il s’ inscrit dans les mouvements sociaux, comme l’association Attac!
    Les objectifs et les actions y sont différentes mais comme nous l’avons dit au début de ce paragraphe; Comment mettre en synergie nos expériences locales et de réflexion!
    Une autre manière de se positionner vers un autre monde possible, est possible, en développant des alternatives mais, en allant plus loin que leurs simples aspects, en abordant la question du politique pris dans le sens du POLITIS gestion de la cité, cette question ne peut être élucidé.
    III- Que ce passe -t-il entre deux événements?
    Entre deux événements, organiser des manifestations comme:
    -Films, déjà fait
    -Liens avec d’autres associations de jeunes qui cherchent leur vitesse de croisière.
    -Rencontres et débats autour de la transition citoyenne
    -Se rencontrer pour écrire la charte du collectif.

    Un gradateur va circuler afin que le maximum d’associations se retrouvent pour la construire .
    L’idée d’une journée dans un espace propice à la réflexion est à trouver.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NÎMES EN TRANSITION, collectif d'associations et de citoyens inscrits dans le mouvement des Territoires en transition, invite à prendre conscience des profondes conséquences de la convergence du pic du pétrole, du changement du climat et de la nécessité de s’y préparer concrètement. Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir.