Le CCFD Terre solidaire participe au Grand débat

le blog Forums Le CCFD Terre solidaire participe au Grand débat

Mots-clés : 

  • Ce sujet contient 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Marie-No, le il y a 10 mois.
Vous lisez 1 fil de discussion
  • Auteur
    Messages
    • #2173
      Christophe Orliac
      Admin bbPress

      CONTRIBUTION DU GROUPE LOCAL- NIMES AU SUJET DES MIGRATIONS

      Dans sa lettre aux Français du 18 janvier 2019, le Président Emmanuel MACRON évoque la question migratoire dans des termes qui admettent comme définitivement acquises les orientations et décisions politiques et administratives restrictives de son gouvernement. Nous regrettons que le Président de la République, arbitre final du débat, mette ainsi l’autorité dont il dispose au service de présupposés contestables. Car nos concitoyens sont plus ouverts aux étrangers qu’on ne voudrait le faire croire. Preuve en est qu’ils sont très nombreux  à se dévouer pou r accueillir, accompagner et favoriser l’insertion des personnes migrantes présentes sur notre sol. Les Lois adoptées depuis des années génèrent des dérives inacceptables, tant du point de vue du droit national (dérives largement dénoncées par Jacques TOUBON, Défenseur des Droits), que du point de vue du droit international. Elles génèrent en même temps de graves désordres pour la sécurité publique et portent atteinte à nos valeurs républicaines.

      La présente contribution vise à définir ce que devrait être une politique alternative :

      Liberté de circulation et d’installation :

      Parce que tout être humain doit être libre de circuler dans le monde et pas seulement dans le pays dont il a la citoyenneté, nous demandons que soit respecté le droit de migrer pour chacun et chacune, soit la possibilité de quitter son pays et de se rendre dans un autre pays.

      Accueillir et protéger

      Un devoir d’humanité et d’hospitalité inconditionnelle, de respect de la dignité et de la vie humaine s’impose pour toute personne quel que soit son statut juridique, sa nationalité, ses origines, ses orientations sexuelles, sa religion.

      Nous défendons une politique migratoire qui offre aux personnes migrantes la possibilité de résider en sécurité  et en toute légalité dans le pays qu’elles ont choisi de rejoindre.

      Le passeport Nansen, en vigueur dans de nombreux Etats entre 1922 et 1945, qui accordait aux migrants, dès leur arrivée, un droit de séjour de durée limitée pourrait inspirer notre gouvernement. Ce passeport, a permis à de nombreux Russes fuyant la terreur ou la famine, ainsi qu’à de nombreux Arméniens ou Assyriens, de trouver une nouvelle vie en France, Il nous a donné la chance d’être les concitoyens de Pablo Casals, Marc Chagall, Charles Aznavour.

      Promouvoir et intégrer

      Nous défendons un modèle de société accueillante et solidaire. Nous soutenons un modèle d’intégration capable dans la durée de proposer une intégration réelle et positive, visant à l’autonomie des personnes migrantes, Selon ce modèle les migrants disposeront, dès leur arrivée, de tous les droits fondamentaux, du droit à l’éducation ainsi que du droit de travailler.

      A l’égard de ceux  qui portent secours aux migrants, qui suppléent souvent ainsi à la carence des services de l’Etat, nous demandons, non seulement que soit abandonnée toute poursuite, mais aussi que l’Etat contribue financièrement aux charges supplémentaires afférentes, par exemple en matière de logement, de santé, d’apprentissage de la langue ou de formation.

      Gouvernance internationale des migrations

      Nous saluons le pacte de Marrakech comme une avancée dans le sens d’une reconnaissance des droits des migrants. Car les migrations sont un phénomène global nécessitant une réponse juste aux niveaux local, national et international par une responsabilité globale coordonnée.

      Nous demandons que la France :

      • Ratifie tous les instruments juridiques internationaux existants ou à venir visant à constituer et faire vivre un droit international opposable dans tous les pays du monde.
      • Se mobilise pour créer des espaces de concertation internationale pour construire ensemble des politiques migratoires respectueuses des droits humains fondamentaux

      Edmond Courbaud

      Largement inspiré de la position nationale du CCFD Terre solidaire, ce texte doit être soumis à l’examen du groupe local des Etats Généraux des Migrations, EGM-Nîmes, en vue de l’adoption d’une position commune pour le grand débat public.

       

       

       

    • #2179
      Marie-No
      Participant

      Je soutiens totalement les propositions de ccfd terres solidaires pour l’accueil, la libre circulation et l’intégration des migrants en France et en Europe.
      Marie Noëlle Thibaud

Vous lisez 1 fil de discussion
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

NÎMES EN TRANSITION, collectif d'associations et de citoyens inscrits dans le mouvement des Territoires en transition, invite à prendre conscience des profondes conséquences de la convergence du pic du pétrole, du changement du climat et de la nécessité de s’y préparer concrètement. Il s’agit de mettre en place des solutions fondées sur une vision positive de l’avenir.