Pour le Réseau Action Climat, le projet de loi ne reflète pas le travail de la Convention citoyenne

Share

Le CCFD Terre solidaire est membre du collectif Nîmes-en-transition et du Réseau Action Climat. Celui-ci dénonce un projet de loi qui ne reflète pas le travail de la Convention citoyenne :

<< Force est de constater que la plupart des modifications adoptées après l’examen de la loi en Commission spéciale sont sans conséquences réelles sur le fond des mesures. De nombreuses propositions de la Convention citoyenne sont absentes du texte, et la majorité a systématiquement refusé les amendements des députés proposant de les y réintégrer.

Pour rappel, à l’interrogation « dans quelle mesure les décisions du gouvernement relatives aux propositions de la CCC permettent-elles de s’approcher de l’objectif fixé » par le président de la République, les conventionnels ont accordé une note éliminatoire de 2,5.

Des membres de la Convention citoyenne pour le Climat et près de 300 d’organisations appellent donc les députés à se ressaisir pour la séance plénière en :

1- renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une plus grande ambition écologique, notamment s’agissant de la rénovation thermique des bâtiments, de la réglementation de la publicité et de l’utilisation des engrais azotés, du recours aux menus végétariens dans la restauration collective, de la lutte contre l’artificialisation des sols, de la limitation des vols intérieurs en avion ou la responsabilité climat des grandes entreprises.

2- renforçant les articles du projet de loi dans le sens d’une meilleure prise en compte des aspects de justice sociale afin de rendre la transition écologique accessible à toutes et tous. >>

Une prochaine marche pour une VRAIE loi climat devrait avoir lieu le 9 mai. Le collectif Nîmes-en-transition devra se positionner sur la suite à donner à la mobilisation du 28 mars, co-organisée avec Citoyens Pour Le Climat – Nîmes et qui fut un vrai succès.

Le Réseau Action Climat est le représentant français d’un réseau mondial et européen d’ONG, qui regroupe près de 1300 membres à travers la planète. Avec pour objectif de parler d’une seule voix pour peser davantage sur les décideurs, le Réseau Action Climat couvre de par son travail l’ensemble des secteurs responsables du dérèglement climatique : les transports, la production d’énergie, l’agriculture et l’alimentation, l’habitat, etc. Il travaille principalement à l’élaboration de mesures alternatives et ambitieuses pour lutter contre les changements climatiques et ses impacts et veille à ce que ses propositions ne portent pas atteinte à l’environnement, à la sécurité et aux droits humains.

Il reste au contraire convaincu que la lutte contre les changements climatiques est une formidable option de sortie de crise et est porteuse de cobénéfices en termes de création d’emplois, de préservation de la santé et de plus de justice sociale et de solidarité. Et c’est dans ce sens qu’il porte auprès des pouvoirs publics des mesures à la fois bonnes pour le climat mais également sources de multiples cobénéfices pour la société dans son ensemble.