Archives de catégorie : pacte pour la transition

Une Assemblée pour la Transition : le Pacte spécial député·e·s

Nîmes-en-Transition a porté le Pacte pour la Transition « à la nîmoise » lors des municipales de 2020, ainsi que d’un Pacte Régional en 2021. Les élections législatives constituent maintenant la prochaine échéance.

Au niveau national une démarche a été entreprise sous la bannière « une Assemblée pour la Transition ». Nous nous inscrivons évidemment dans cette démarche, mais la liste définitive des candidatures locales n’a été connue qu’assez tard, imposant une campagne courte.

Continuer la lecture de Une Assemblée pour la Transition : le Pacte spécial député·e·s

Nîmes-en-Transition au Conseil de développement de Nîmes Métropole.

Elaborée collectivement à l’initiative de Nîmes-en-Transition au moment des élections municipales, la version locale du Pacte pour la Transition a été signée dans plusieurs communes de l’agglo, visant à plus d’écologie, de solidarité et de démocratie.

A ce titre, Nîmes-Métropole nous offre donc un siège au Conseil de développement et pour cela nous demande de proposer une femme et un homme, l’un.e ou l’autre devant être par la suite désigné.e en fonction du critère de parité homme-femme parmi les conseillier.ères.

Continuer la lecture de Nîmes-en-Transition au Conseil de développement de Nîmes Métropole.

Gard-en-Transition

Nous avons participé au Pacte pour la transition au moment des élections
municipales et résisté aux étiquettes partisanes qu’on a voulu nous
coller,

Nous sommes aujourd’hui impliqué.e.s dans la vie de la collectivité à
travers, entre autres, le plan climat et le projet alimentaire de
Nîmes-Métropole, sans subir aucune forme de récupération,

Nous pensons que la démocratie est un bien précieux à protéger, refusons
d’admettre la fatalité de l’extinction du vivant, du péril climatique,
de la misère, mais au contraire aspirons à un avenir désirable, pour
nous-mêmes, pour le monde et les générations,
Œuvrons ainsi pour des territoires plus écologiques, solidaires et
démocratiques.

Continuer la lecture de Gard-en-Transition

Contribuez au Pacte pour la Transition – Occitanie

Retrouvez le projet de Pacte pour la Transition Occitanie sur notre yeswiki ainsi que sa synthèse soumis au débat :
pacte-transition-occitanie.org

Merci de diffuser massivement à tous vos réseaux pour qu’une véritable expérience démocratique ait lieu et que le Pacte puisse se bonifier de l’intelligence collective.

S’inscrire au débat : https://debats.terre-de-convergence.org/debates/5
(si ça ne marche pas avec Firefox, essayez avec les outils des GAFAM, Google ou Microsoft…)

Réseau Action Climat : cap sur les régionales en 2021

Le Réseau Action Climat a publié des recommandations, en vue des élections régionales en 2021 :

https://reseauactionclimat.org/wp-content/uploads/2020/06/transition-regions-v3-web-1.pdf

On votera aussi en 2021 pour le département, d’où la question : celles et ceux qui s’impliquent cette année dans le pacte pour la transition à Nîmes vont-iels dépasser l’échelon communal ?

Continuer la lecture de Réseau Action Climat : cap sur les régionales en 2021

Le Pacte…sans transition !

Bonjour, 
Comme vous le savez sans doute si vous avez suivi les infos locales, plusieurs maires de Nîmes-Métropole, à Manduel, Marguerittes, Nîmes et Poulx, soit presque les deux tiers de la population, ont signé le Pacte pour la Transition que nous avions proposé à tous les candidats aux élections municipales : https://www.nimesentransition.org/doc/Pacte-synthese.pdf

Sans transition, nous avons participé aux conseils municipaux « d’installation », à Nîmes vendredi, à Marguerittes samedi, pour leur dire que ça commençait maintenant !

Continuer la lecture de Le Pacte…sans transition !

Nîmes sans transition ?

Nos amis de la revue en ligne Reporterre publient la déclaration en 16 points ci-dessous, extraite du livre « Ecologie sans transition » par Désobéîssance Ecolo Paris, aux éditions Divergences :

Considérant les faits suivants :

1. L’idée de transition n’est apparue qu’assez récemment. Dans les années 1970, au moment des chocs pétroliers, on parlait plutôt de «crise énergétique». Mais l’idée d’un manque d’hydrocarbures était une perspective trop anxiogène. On sait aujourd’hui à quel point l’augmentation du prix à la pompe a tendance à susciter des révoltes. Le terme de «crise énergétique» est donc remplacé à la fin des années 1970 par celui de «transition énergétique» sous l’influence d’institutions gouvernementales et d’organisations internationales. À l’idée d’une rupture, on substitue l’idée d’un passage en douceur. Le discours de la transition est donc un discours de gouvernement, qui nous dit : «La situation est sous contrôle, ne vous inquiétez pas. Il suffit de “transitionner”, et nous allons nous en sortir.» Si le cœur de l’idée de transition reste la transition énergétique, cette dernière se décline aujourd’hui sous d’autres formes : écologique, sociale, industrielle.

Continuer la lecture de Nîmes sans transition ?