Archives de catégorie : Nîmes en transition

Grève de la fin
Compagnie Spektra

Les Jardiniers de l’Organisation Mondiale pour la Planète (OMP) font la grève de la faim (fin?) à Nîmes à partir du 29 mai – une action théâtrale et citoyenne engagée

Présentation du projet : Jean-Christophe Coutaud de la Compagnie Spektra s’engage à partir du 29 mai dans une grève de la faim afin d’alerter sur la situation climatique et la préservation du vivant et de la nature. Différents partenaires de jeu (comédiens, passants, plantes, épouvantail, brouette !) vont le rejoindre dans son quotidien et dans certains cas participeront à son action.

Cette action est une « performance théâtrale », décalée, poétique, humoristique qui exprime des revendications écologiques fortes.

Continuer la lecture de Grève de la fin
Compagnie Spektra

Rencontre Nîmes-en-transition au Vaisseau 3008

La prochaine rencontre du collectif Nîmes-en-transition se tiendra samedi 20 mars à 10h au Vaisseau 3008, 9 rue Hôtel-Dieu à Nîmes, nouveau tiers-lieu, quartier La Placette.

Escalier extérieur à gauche dans la cour centrale.

Au programme : les nouveaux membres, assos ou individus, la marche pour le climat, le pacte pour la transition, le prochain forum…

Pour compléter l’ordre du jour : contact@nimesentransition.org

Dans le respect des règles sanitaires.

Compte-rendu Rencontre du collectif Nîmes-en-transition du 16 décembre 2020 (version augmentée)

Quelques ajouts en bleu italique après une première diffusion sur la liste d’adresses du collectif.

Au sommaire :

Sur le pacte pour la transition :
– où en sont les engagements du pacte ?
– où en sont les groupes de travail ?
– objectif régionales et départementales…


Sur l’utilité des grands projets locaux :
– projet d’entrepôt Amazon à Fournès
– projet Magna Porta / gare de Manduel
– projet de deuxième four de l’incinérateur


On parlera du format d’un forum cet hiver au Jardin intérieur, sur d’autres sujets de fond.

Continuer la lecture de Compte-rendu Rencontre du collectif Nîmes-en-transition du 16 décembre 2020 (version augmentée)

CR Rencontre du collectif du 15/09/2020

Au sommaire

  • Discussions
  • Des nouvelles des absents
  • Règlement local de publicité
  • Cit’en – projet photovoltaïque
  • Colibris fait sa part
  • Le Pacte pour la transition
  • Agenda

Présent.e.s : Janie, Jacques, Nina, Agnès, Sylvie, Mylène, Claude, Jérémie, Colin, Stéphane, Brigitte, Josiane, Claudine, Claude, Anne, Alain, Jean-Pierre, Marie-Pierre, Bérengère, Christian, Paul, Virginie et Christophe.
Excusé.e.s : Jean, Gabrielle, William C., William A., Ghislaine

Merci Anne pour ton accueil
Merci Christian pour le compte rendu

Pour laisser le temps aux derniers participants de nous rejoindre, Christophe entonne, sur un air de Brassens, le poème de Jean Richepin qui lui a valu un séjour en prison en 1876, pour outrage aux bonnes mœurs.

Il est 18:15
DISCUSSIONS

#StopAmazonFournes : la nouvelle majorité à la Communauté de communes du Pont du Gard est opposée à l’implantation d’un centre logistique d’Amazon sur la commune de Fournès. Le recours contre le permis de construire a peu de chance d’aboutir, car c’est la commune qui en décide, en la matière.

Continuer la lecture de CR Rencontre du collectif du 15/09/2020

Le Pacte…sans transition !

Bonjour, 
Comme vous le savez sans doute si vous avez suivi les infos locales, plusieurs maires de Nîmes-Métropole, à Manduel, Marguerittes, Nîmes et Poulx, soit presque les deux tiers de la population, ont signé le Pacte pour la Transition que nous avions proposé à tous les candidats aux élections municipales : https://www.nimesentransition.org/doc/Pacte-synthese.pdf

Sans transition, nous avons participé aux conseils municipaux « d’installation », à Nîmes vendredi, à Marguerittes samedi, pour leur dire que ça commençait maintenant !

Continuer la lecture de Le Pacte…sans transition !

Nîmes sans transition ?

Nos amis de la revue en ligne Reporterre publient la déclaration en 16 points ci-dessous, extraite du livre « Ecologie sans transition » par Désobéîssance Ecolo Paris, aux éditions Divergences :

Considérant les faits suivants :

1. L’idée de transition n’est apparue qu’assez récemment. Dans les années 1970, au moment des chocs pétroliers, on parlait plutôt de «crise énergétique». Mais l’idée d’un manque d’hydrocarbures était une perspective trop anxiogène. On sait aujourd’hui à quel point l’augmentation du prix à la pompe a tendance à susciter des révoltes. Le terme de «crise énergétique» est donc remplacé à la fin des années 1970 par celui de «transition énergétique» sous l’influence d’institutions gouvernementales et d’organisations internationales. À l’idée d’une rupture, on substitue l’idée d’un passage en douceur. Le discours de la transition est donc un discours de gouvernement, qui nous dit : «La situation est sous contrôle, ne vous inquiétez pas. Il suffit de “transitionner”, et nous allons nous en sortir.» Si le cœur de l’idée de transition reste la transition énergétique, cette dernière se décline aujourd’hui sous d’autres formes : écologique, sociale, industrielle.

Continuer la lecture de Nîmes sans transition ?

Le second tour, c’est le 28 juin…

Une opportunité pour accélérer la transition écologique, démocratique et sociale sur ton territoire ? Le mandat qui va commencer est le dernier à pouvoir mettre en place une vraie Transition écologique, solidaire, citoyenne.

En matière de Climat et de biodiversité, il nous faut « en même temps » gérer l’inévitable et éviter l’ingérable.

Pour soutenir les 32 mesures du Pacte, diffusez sur les réseaux sociaux les vignettes thématiques :

Une chaîne YouTube pour NeT : NeT-TV

L’équipe de pilotage du Pacte pour la Transition, issu de Nîmes-en-Transition a poursuivi son travail pendant cette période de confinement. En particulier, nous avons participé, comme prévu, à la Semaine Européenne du Développement Durable, des étudiants de l’université de Nîmes : SEDDUNîmes. Mais la forme en a bien sûr été adaptée au contexte du confinement ; ainsi les conférences prévues se sont transformées en « FaceBook Live » (même si certaines dents ont pû grincer…).
De ces interventions il reste un trace que vous pouvez aller voir sur le Facebook de SEDDUNîmes ou sur la nouvelle chaîne YouTube de NeT-TV ( https://www.youtube.com/channel/UC_MBazjqpApPWvVICfv-IyA? )
A ce jour, cet embryon de chaîne propose deux clips vidéo et deux entretiens, mais nous continuons à travailler et restons ouvert·e·s à toute proposition de votre part.

CR Rencontre du Collectif du 15/01/2020

Personnes présentes : Jérémie ‘CPLC’ (citoyens pour le climat), Jacques R. et William ‘CPLC’,  Michèle ‘ASAP’ (amitié soutien aide partage), Isabelle ‘Harmonîmes’, Bérengère, Bruno ‘ATTAC’, Josiane ‘Eau-bien-commun’ et ‘ATTAC’, Claude ‘La Nef’, Jean ‘Ligue des droits de l’homme’, Laurence et Fanny ‘Lulu Zed’, Josefa, Janie ‘CHANG’ (collectif halte au nucléaire Gard), Claudine ‘ARBRES gardiens de l’ombre’, Anne ‘Nymphéas’, Brigitte et Stéphane, Marie-Pierre ‘Cit’en’, Magali ‘Nymphéas’ et ‘Terre-de-convergence’, Christian ‘Les Mille Couleurs’, Paul ‘CGBGD (collectif gardois pour la bonne gestion de nos déchets)’, Dominique, Sophie (projet d’habitat solidaire), Annick, Henry ‘Café ANAÏS’, Franck et Jacques S. ‘Les vrais monnayeurs de Nîmes et alentours’, Alain ‘Les Coquelicots’, Solène et Mila ‘SEDD’ (semaine étudiante du « DD »), Lucie ‘Le Jardin intérieur’, Cécile, Christophe ‘CCFD Terre solidaire’, Ghislaine.

Un grand merci à Anne pour son accueil à la Verrière et à Christian pour le compte-rendu!

Le collectif accepte de verser une petite participation à Démosphere, Framasoft, le Café d’Anaïs (dont la contribution est fixée à 50€) ainsi qu’à Radio Alliance plus, sous condition de la reprise du partenariat (chronique…).

L’Asso-NET (et non la sonnette) est la structure administrative du collectif, nécessaire pour les obligations d’assurance, de demande d’autorisation, d’occupation du domaine public, d’ouverture d’un compte en banque. Elle ne comprend volontairement que peu de membres (6) de façon à ne pas être dominante sur le collectif. Il est décidé d’y accueillir de nouveaux membres du collectif citoyens pour le climat (CPLC) afin de permettre à celui-ci de s’y appuyer sans forcément l’aval de Nîmes-en-Transition. 

Un étudiant en master 1 en psychologie sociale et environnementale est attendu pour un stage de janvier à avril. Il devrait aider à développer le blog en lien avec le site et les réseaux sociaux. Jacques prendra rapidement contact avec lui pour lui confirmer.

Solidarité entre les membres : Claude regrette le manque de soutien apporté à Eco-vélos, une association qui récupère des vélos, les répare et les donne à ceux qui n’ont pas les moyens (en lien avec la Ressourcerie Réa-Nîmes), il est question de relancer l’activité. Les Incroyables Comestibles qui ont mis en place de nombreux bacs ont du mal à se développer.

Plusieurs d’entre nous sont engagés dans la campagne municipale ; le collectif a choisi une complète neutralité vis-à-vis des partis et des candidats ; la seule consigne est d’aller voter.

Le pacte pour la transition, projet conçu au plan national par soixante associations, des experts une large concertation citoytenne, a été adapté dans une version locale à l’initiative de Nîmes-en-Transition ; il associe environnement et social dans un cadre démocratique revivifié. Retentissement médiatique important lors de la dernière marche pour le climat. Nous avons besoin de soutiens (cliquer et diffuser sans modération) :

Pour découvrir le pacte : https://www.nimesentransition.org/pacte-pour-la-transition/

Pour le soutenir (gratuit) : https://www.nimesentransition.org/pacte-pour-la-transition/#soutien-pacte

Solène et Mila, étudiantes en master 2 en psychologie sociale et environnementale organisent la semaine étudiante du développement (ou décroissance ?) durable du 6 au 11 avril ; elles nous proposent de co-organiser. Après accord de principe de l’assemblée, rendez vous est pris pour celles et ceux qui veulent s’y impliquer : mardi 21 janvier à 17h30 à La Verrière – 25 rue Porte d’Alès.

Aujourd’hui, on met l’environnement à toutes les sauces ; contre le greenwashing : le sommet mondial « Fearless cities » (« Les villes-sans-peur ») se tiendra à Grenoble en novembre – au menu : défense des droits humains, de la démocratie et des communs.

Un groupe de travail s’est réuni pour une première séance de réflexion sur le thème : « mieux décider ensemble ». Une deuxième séance se tiendra en février. Celles et ceux qui souhaitent y participer sont invité.es à contacter Magali à son adresse : mpagnon90@gmail.com

Le Réseau ANAÏS (réseau des associations nîmoises d’action et d’intervention sociale) nous sollicite pour participer à l’animation des journées « Urgence pauvreté(s) » des 15 et 16 mai, dans le cadre de l’événement qu’il organise sur ce thème du 11 au 16 mai. Son coordinateur Eric Thimel (délégué du Secours Catholique pour le Gard) nous propose d’animer des actions autour des thèmes « environnement et questions sociales » ou « réchauffement climatique et pauvreté ». Nous réfléchissons aux animations possibles et en reparlerons avec lui lors de la prochaine plénière.

Une pétition sur l’Australie « Australia end game » (fin de la partie) circule sur Internet, pour déclarer l’urgence climatique et acter maintenant la réduction des gaz à effet de serre.

La prochaine marche pour le climat est prévue le 14 mars (veille du premier tour des élections), les lycéens le 13 – réunion préparatoire mercredi 22 janvier à 19h au 1er étage du restaurant L’Ever In (1 place Séverine).

Action « stop pesticides » des Coquelicots du Gard à la Préfecture vendredi 7 février en milieu d’après-midi : coquelicotsnimes@gmail.com

Fin de la réunion à 19h50.

La prochaine rencontre est programmée mercredi 4 mars à 18h, en présence d’Eric Thimel, coordonnateur du réseau Anaïs, pour parler semaine « Urgence pauvreté(s) », du 11 au 16 mai.