Nîmes-en-Transition demande à la Ville de Nîmes l’adoption d’une Déclaration d’Urgence Climatique

En juin 2020, J-P. Fournier, candidat à sa réélection, signait le Pacte pour la Transition que notre association portait alors devant toutes les listes en présence lors des élections municipales.

Depuis mars 2022 (oui, la mise en place a été laborieuse…), notre équipe de suivi du Pacte rencontre régulièrement l’adjointe à l’environnement, à la transition écologique, aux énergies renouvelables et au chauffage urbain, Madame Pascale Venturini et ses équipes pour examiner et commenter les avancées dans la mise en application du Pacte. Nous aurons très bientôt l’occasion de rendre publiques nos conclusions après 4 années de mandat.

Mais l’urgence climatique est là et chacun·e dans son rôle, État, collectivités locales, élu·es, entreprises, agents, citoyen·nes,… doit immédiatement en prendre la mesure et passer massivement à l’action.

Nous demandons à la commune de Nîmes :

  • de s’engager dans un effort de mobilisation d’urgence pour faire face à la crise climatique et à la perte de biodiversité ;
  • de faire ses meilleurs efforts pour atteindre la neutralité carbone au plus tard en 2050 ;
  • de s’engager dans l’accélération des stratégies d’adaptation et de résilience, notamment en protégeant les plus vulnérables …/…

Dans cette perspective nous* avons remis à Monsieur le Maire un projet de déclaration d’urgence climatique. Celui-ci prévoit, entre autres, la mise en place d’une commission extra-municipale du temps long ayant pour objectif d’examiner la conformité des grands projets aux enjeux écologiques, sociaux, climatiques de moyen et de long terme.

* nous = le groupe de suivi du Pacte pour la transition au sein de Nîmes-en-Transition

Mise à jour, 14/02/24 :
Nous avons eu assez rapidement la réponse de Monsieur le Maire, négative…

About the Author: Jacques